Activités

Les activités sont suspendues pour cause de COVID19

Séminaires Paldenshangpa-la-Boulaye
2019 – 2020

 Pèlerins de paix

©

Zone de Texte: Pèlerins de paix de tous les temps                                               Pèlerins de paix de tous les temps

 

25 et 26 Avril 2020

 

Être vivant

Laisser surgir du cœur
de l’être la joie, l’émerveillement
et la gratitude

Voyage en Terre
Intérieure

L’éveil d’une Conscience Nouvelle

 

   4 et 5 Juillet 2020

 

La liberté intérieure

Laisser agir en nous
une conscience qui s’éveille.

Il existe au-delà des formes traditionnelles, un enseignement universel qui naît de l’expérience au cœur de l’être.

 

Chaque tradition porte la trace de cet enseignement mais l’oubli
de l’être nous voile sa compréhension.

Retrouvons nos terres intérieures.

Apprenons à voir, à entendre, à éprouver, et vibrer en harmonie avec ces valeurs qui nous constituent au cœur de l’être,
au cœur de nos cellules.

 

Alors nous comprendrons la richesse des enseignements des sages du passé, dont nous découvrirons la présence au cœur de l’être,
en ce lieu universel et simple, qui nous offrira paix et réconfort.

Début du séminaire : 10h le samedi

pour finir le dimanche après le repas de midi.

 

Renseignement et inscription : didier.balse@live.fr

 

Coût du séminaire : 80


Hébergement non compris.

 

Pour l’hébergement, aller sur le site de Paldenshangpa :

 

http://www.paldenshangpa-la-boulaye.com/


(cliquer sur l’onglet « réservation » puis « réserver votre séjour »)

Myriam CASES-JOLINON
Psychanalyste
Membre titulaire du GIREP

 

   30 Novembre et 1 Décembre 2019

L’oubli de l’être

La citadelle des certitudes

Aller aux racines
de notre dysfonctionnement.

Paldenshangpa-la-Boulaye

Activités :

Myriam Cases-Jolinon, psychanalyste, s’intéresse au fonctionnement du psychisme depuis plus de 40 ans d’une façon non dogmatique, inclusive et créatrice.

C’est à la suite d’une rencontre très atypique avec un Maître tibétain, il y a 30 ans qu’une compréhension a émergé dans le silence du corps. Cette lecture-contemplation de la réalité profonde est devenue la source vive, le fil directeur de sa recherche.

Il lui a paru alors évident que l’on pouvait trouver en soi une source d’universalité et d’unité, et que la dialectique orient-occident pouvait devenir la manifestation visible d’un fonctionnement psychique équilibré, adapté à notre temps, une semence de paix, intérieure et extérieure.

Lors de son passage en France en 2008, Sa Sainteté Le Dalaï-lama l’a vivement encouragée à poursuivre et à développer ce travail.

Ce travail n’exclut aucunement une pratique traditionnelle, bien au contraire, il permet une meilleure compréhension des enseignements traditionnels, directement par l’expérience et par conséquent, une intégration naturelle à la vie quotidienne.